une victoire au mental

[ CHAMPIONNAT ]


Une victoire au mental.


Un soleil de plomb, un terrain compliqué, une équipe de Brens accrocheuse : voilà les principaux enseignements de cette victoire (3-1).


Nos Pitchous ont réussi au forceps à renverser une rencontre qui avait tout d’un piège. Car oui, c’est ce qu’il faut retenir, tant il n’a pas été maîtrisé de bout en bout, la faute à d’innombrables occasions manquées durant tout le match. Et ce sont les « Sang et Or », contre le cours du jeu, qui ouvre le score vers la 15e minute sur une situation mal négociée par le gardien et le défenseur (1-0). Dès le coup d’envoi qui suit, « El Presidente » Romain s’est éveillé – nos Bleus et Blancs aussi d’ailleurs – et a remis les pendules à l’heure (1-1). Un but magique dont il a le secret, voici la recette : filer droit au but, faire un une-deux avec notre attaquant Momo et déclencher une frappe soudaine en pleine lucarne. Saupoudrez le tout d’un replacement direct à sa position de milieu, sans célébrer, comme si rien ne s’était passé, alors que c’est clairement le fait du match.


Car derrière, ce but égalisateur en a amené un autre, sur un très beau mouvement collectif côté gauche initié par le gardien Nicolas, qui donne au piston Amin et qui trouve l’attaquant Farchid en profondeur. Après s’être débarrassé de son vis-à-vis, « Il Capitano » est revenu sur son pied droit et a enroulé le ballon dans le petit filet (1-2). Un but à la Thierry Henry quoi, modestement…


Les Bleus et Blancs rentrent aux vestiaires avec l’avantage au score. Puis, en seconde période, après avoir plusieurs fois tenté de se mettre à l’abris, le milieu offensif Yassin offre la délivrance, à un quart d’heure de la fin, après avoir réussi une série de dribbles et déclencher une frappe à ras-de-terre au premier poteau (1-3).


Une victoire méritée pour le Sporting Castres, toujours leader de la poule B de D4. L’équipe entraînée par Quentin Sicard a su montrer du caractère, gagner des duels aériens et aussi gratter beaucoup de ballons face à une valeureuse équipe brensole. Une force collective se dégage depuis le début de la saison, comme si rien ne pouvait nous arriver…


Mais il y a encore du travail à effectuer, et ce dès dimanche 24 mars, 13 heures, face à Vère-Grésigne, à domicile.

 

NAPOLI Robin