CHAMPIONNAT - JOURNEE 11

[ CHAMPIONNAT ] 

 
Se retrouver et prendre du plaisir ! 
 
On dit souvent qu’un derby, ça ne se joue pas, ça se gagne ! 
 
C’est ce que le Sporting Castres va tenter de prouver demain à 13 heures face à Lautrec sur sa pelouse synthétique. Au match aller, nos Bleus et Blancs avaient assuré l’essentiel (2-0) malgré trois grosses occasions manquées de la part des locaux. « C’est une bonne équipe du championnat, difficile à manœuvrer, qui est intense dans le jeu défensif et qui se bat sur chaque ballon », prévient l’entraîneur du Sporting Quentin Sicard. « On évolue dans un système porté vers l’attaque, avec une triplette devant et l’apport d’un nouveau latéral offensif très intéressants ». 
 
Du côté de Lautrec, le bilan est mitigé puisque les 4es du championnat ont perdu (1-0) à domicile contre le dernier du championnat, le Masnau-Massuguiès, lors de la précédente journée. La faute à « beaucoup de joueurs blessés et un groupe en manque de continuité » selon le co entraîneur lautrecois Mathieu Viaules. « On sait que ça sera compliqué car le Sporting Castres possède un groupe et des individualités au-dessus du lot, cela se voit sur la longueur avec leurs résultats très positifs : ils n’ont pas leur place en D4 », constate-t-il. « On va essayer de proposer la même adversité qu’au match aller, malgré la défaite, car je trouve que l’on avait fait une belle performance, et bien sûr prendre du plaisir à jouer, car c’est avant tout du football, le sport qu’on aime ». 
 
1er de la poule B avec 8 points d’avance sur leur dauphin Lagrave (qui compte un match en retard) et toujours invaincu en championnat, le Sporting Castres veut clairement continuer sur sa bonne lancée en championnat. Pour gagner, le mot d’ordre reste le même pour Quentin Sicard : « Prendre du plaisir sur le terrain, surtout quand l’équipe joue bien collectivement ». « On commence à trouver des automatismes, à se créer un vrai collectif », remarque-t-il. « Après il arrive parfois que l’on ait des moments de flottements car on ne peut pas être parfaitement lucide pendant 90 minutes. Mais le foot c’est ça : c’est de la répétition, des efforts, des automatismes. Même s’il n’y a que 7-8 joueurs qui s’entraînent deux fois par semaine (mercredi et vendredi), on travaille et il y a de très bonnes séquences qui naissent.» À eux de le montrer sur le terrain dimanche avant une trêve d’un mois. 
 
SPORTING CASTRES